Témoignage « il était de notre devoir d’aider la recherche »

M. et Mme Stakic voulaient aider la recherche sur l’épilepsie depuis que leur fils avait retrouvé une vie normale. En mémoire de son mari aujourd’hui décédé, Mme Stakic nous livre un témoignage poignant de cette décision qu’ils avaient prise ensemble.

« Notre fils a souffert d’épilepsie jusqu’à son opération en 1993 à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière. Il avait alors 32 ans. Jusque-là, sa vie n’avait été que souffrance, tant physique que psychologique. A l’angoisse de la survenue des crises et à la douleur qu’elles génèrent, s’ajoute un profond sentiment d’humiliation. Avant l’opération, nous vivions dans l’inquiétude permanente qu’une crise survienne. Nous considérons que les équipes qui ont pris notre fils en charge lui ont redonné vie. Avec mon mari, nous étions extrêmement reconnaissants des soins qu’il avait reçus et de la recherche qui avait permis de le guérir.

Nous avons pensé qu’il était de notre devoir d’aider la recherche pour éviter au plus grand nombre de patients possible d’avoir à endurer ces années de souffrance que notre fils, mon mari et moi-même avons connues.  Il existe plusieurs fondations qui soutiennent la recherche médicale mais nous voulions être sûrs que notre don soit spécifiquement affecté à la recherche sur l’épilepsie. Le Professeur qui suit notre fils nous a confirmé que c’était possible avec la Fondation de l’AP-HP pour la Recherche. Notre geste nous semble bien modeste mais nous avons la certitude qu’il sera utile pour accélérer la recherche sur l’épilepsie.»

Découvrez d’autres témoignages de personnes qui ont réalisé un don pour aider la recherche

Pour échanger sur ce témoignage  :
Facebook
Twitter
LinkedIn