Un soutien déterminant à la recherche sur l’épilepsie

A l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, AP-HP, dans le Département de Neurologie – DMU Neurosciences, se trouve une Unité d’épilepsie de l’adulte, tout à fait unique en son genre. Dirigée par le Pr Vincent Navarro, neurologue, l’équipe est composée de neurologues, neurochirurgiens, neuropsychologues, neuroradiologues,  psychologues, infirmières de pratique avancée … Ensemble, ils prennent en charge des adultes épileptiques. De plus, cette équipe mène plusieurs axes de recherche, pour mieux comprendre les multiples causes de cette maladie et identifier de nouvelles pistes thérapeutiques. Soutenue depuis plus de 5 ans par la Fondation de l’AP-HP grâce à la mobilisation collective et fidèle de plusieurs mécènes et donateurs, qui ont noué un véritable lien avec cette équipe, la recherche avance à grand pas !

Certains patients restent sans solution

L’épilepsie est une maladie neurologique qui peut se déclarer à tout âge et qui peut prendre différentes formes : des crises avec convulsions, plus ou moins longues, ou d’autres symptômes épileptiques qui sont moins visibles. Tout le problème est d’identifier dans quelle partie du cerveau se déclenche la crise pour pouvoir la traiter. L’équipe du Pr Navarro s’intéresse plus particulièrement aux patients dits « pharmaco résistants », chez qui les médicaments existants n’ont aucun effet et chez qui d’autres solutions ne peuvent pas être proposées.

Pour identifier l’endroit précis du cerveau où se déclenche une crise, l’équipe peut proposer une surveillance sous  électroencéphalogramme-vidéo (qui mesure l’activité électriques du cerveau) et une IRM, pour rechercher une petite anomalie. Lorsque le générateur des crises n’est pas localisé, ils peuvent proposer une technique plus invasive : le recours à des électrodes intracérébrales. Cette exploration est couplée à un protocole de recherche : des micro-électrodes (de la taille d’un cheveu) qui sont capables de suivre l’activité de neurones et voir comment ils changent leur activité avant et pendant une crise.

L’équipe participe aussi à plusieurs essais thérapeutiques, permettant par exemple aux patients d’accéder à de nouveaux médicaments qui ne sont pas encore commercialisés.

Grâce aux donateurs, la recherche avance !

Cette Unité de la Pitié-Salpêtrière, AP-HP, est unique pour la diversité de ses recherches pour comprendre comment le cerveau devient épileptique et pourquoi il génère des crises par intermittence. Elle a notamment créé l’une des plus grandes bases de données au monde sur les données collectées par les microélectrodes et déjà publié de nombreuses découvertes sur les mécanismes à l’œuvre chez les patients épileptiques.

Le soutien des donateurs de la Fondation a été déterminant pour lancer ces vastes programmes de recherche afin que chaque patient trouve une solution. La Fondation remercie tout particulièrement Mme Marie-Laure Traux-Binsse, présidente de Marie-Laure PLV Merchandising, pour la mobilisation exceptionnelle non seulement de son entreprise, mais aussi de son réseau de partenaires. Près d’une centaine d’entre eux se sont mobilisés à ses côtés en cinq ans, réunissant plus d’un million d’euros pour la recherche sur l’épilepsie.

A la Pitié-Salpêtrière, AP-HP, dans le Département de Neurologie – DMU Neurosciences, l'Unité dédiée à l’épilepsie de l’adulte.