Les algorithmes d’intelligence artificielle au service des patients

Il y a encore dix ans, qui aurait imaginé que des dizaines de chercheurs, statisticiens, data scientists, data engineers et autres personnels spécialisés dans l’analyse des données travailleraient aujourd’hui dans nos hôpitaux en étroite collaboration avec les cliniciens et au service des patients ? En quelques années un riche écosystème s’est constitué qui permet à l’AP-HP de se situer à la pointe de la recherche en intelligence artificielle appliquée à la santé. Son entrepôt de données de santé offre par exemple un cadre exceptionnel permettant aux chercheurs et aux innovateurs d’analyser les données de santé dans un cadre sécurisé et respectueux de la vie privée. De nombreux partenariats se sont également noués avec les acteurs de l’intelligence artificielle, notamment au travers du laboratoire Daniel Bernoulli qui regroupe des chercheurs de l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) et de l’AP-HP.

Les algorithmes d’intelligence artificielle permettent d’analyser d’une nouvelle manière les nombreuses données qui sont produites lors de la prise en charge de patients. Les examens d’imagerie, les analyses de biologie, les signaux physiologiques peuvent ainsi être analysés automatiquement pour aider les cliniciens à mieux traiter les patients. C’est par exemple l’objectif de l’équipe du Dr Fabrice Vallée à l’hôpital Lariboisière, AP-HP, qui développe avec le soutien de la Fondation de l’AP-HP une « consultation médicale endormie ». Les nombreuses données enregistrées pendant une opération sous anesthésie y sont analysées automatiquement par des algorithmes d’intelligence artificielle pour proposer au patient, dès la sortie du bloc opératoire, un bilan complet de son état de santé. Une fois ces algorithmes déployés à large échelle, le diagnostic et la prise en charge de certaines maladies neurodégénératives ou cardiovasculaires pourraient être grandement améliorés. Retrouvez leur projet en vidéo. Les algorithmes d’intelligence artificielle sont également au cœur de l’analyse des données massives pour réaliser des études épidémiologiques, par exemple en aidant à fouiller automatiquement des millions de comptes rendus cliniques pour mieux comprendre et optimiser les parcours de soins.

De nouveaux algorithmes d’intelligence artificielle sont en permanence inventés, et nous ne sommes qu’au tout début d’une longue aventure. De nombreux défis doivent encore être relevés : consolider la collecte des données pour l’entraînement des algorithmes, renforcer la validation des algorithmes pour qu’ils s’inscrivent au mieux dans les parcours de soins, assurer leur déploiement fluide dans le système d’information clinique, etc. L’AP-HP offre pour cela un cadre exceptionnel pour que l’intelligence artificielle se développe au plus près des patients.

Les donateurs de la Fondation de l’AP-HP jouent là aussi un rôle décisif car leur mobilisation a déjà permis de renforcer les équipes dans plusieurs domaines, dans la plupart des établissements de l’AP-HP. Merci aux entreprises, fondations, associations et particuliers qui nous font confiance pour développer ainsi la médecine numérique.

Romain Bey
Directeur du service « Science des Données »
Département Innovation et Données
Direction des systèmes d’information
Assistance Publique – Hôpitaux de Paris