Les médicaments de demain produits à l’AP-HP

Les Médicaments de Thérapie Innovante (MTI) offrent de nouvelles possibilités de traitement contre des maladies graves ou chroniques comme certains cancers, des maladies génétiques, des pathologies cardiaques ou auto-immunes, les brûlures cutanées. C’est la révolution des biothérapies !

Projet innovant

L’AP-HP a relevé le défi d’installer au cœur de Paris l’infrastructure nécessaire à une recherche qui se positionne au meilleur niveau mondial, pour accéder rapidement à une médecine plus personnalisée.

Le Centre de Thérapie Cellulaire et Génique de l’AP-HP est intégré au sein du plus grand Centre Hospitalier Universitaire d’Europe, niché dans un écosystème de structures de soin et de recherche internationalement reconnues. Un pôle attractif pour nos partenaires académiques et industriels. Une infrastructure d’excellence.

Témoignage du professeur Larghero

« Les biothérapies cellulaires, tissulaires, et géniques, réparent le vivant avec du vivant : transplantations, greffes, modifications génétiques. Nous sommes fiers des premières mondiales qui ont eu lieu à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris depuis plus de cinquante ans.

Mais une révolution est en cours. Il ne s’agit plus de remplacer un organe ou un tissu altéré, mais de le régénérer grâce à des cellules saines. Les espoirs sont immenses, le chemin sera encore long mais réparer un cœur après un infarctus ou fabriquer un œsophage ne relève plus de la science-fiction.

A l’Hôpital Saint-Louis, où je dirige l’unité de Thérapie Cellulaire, ce qui freine à présent la recherche, c’est la fabrication très complexe de ces Médicaments de Thérapie Innovante (MTI).

Le Centre de production de MTI de l’AP-HP a ouvert en 2018 sur le site de l’hôpital Saint-Louis. Il rassemble les équipements de pointe et les compétences nécessaires pour en faire bénéficier des patients, le plus rapidement possible, lors d’essais cliniques.

Grâce aux donateurs de la Fondation pour la Recherche de l’AP-HP mobilisés sur ce projet, l’équipe a été renforcée avec l’arrivée en 2019 de deux bio-informaticiens. »

Pour soutenir la plateforme MTI, vous pouvez faire un don en ligne : soutenir MTI

Âgé de 48 ans, Jérôme LARGHERO est professeur de biologie cellulaire à la faculté de médecine Paris Diderot, directeur de l’unité de thérapie cellulaire de l’hôpital Saint-Louis ; de la banque de sang de cordon de l’AP-HP, coordinateur du Centre d’investigation Clinique en Biothérapies, et directeur de l’Ecole Doctorale Hématologie – Oncogenèse-Biothérapies. Il dirige le Centre de Thérapie Cellulaire et Génique, dédié à la production de Médicaments de Thérapie Innovante. Impliqué depuis 20 ans dans les thérapies cellulaires et la recherche sur les cellules souches, il a reçu le Grand Prix de l’Académie des Sciences pour la thérapie cellulaire et la médecine régénératrice et le Prix Galien. Son équipe de recherche INSERM est axée sur la biologie des cellules souches et l’ingénierie cellulaire et tissulaire. Jérôme Larghero est membre de l’Académie Nationale de Médecine, de l’Académie Nationale de Pharmacie, et vice-président de la commission Biothérapies-Bioproduction du Pôle de Compétitivité Medicen.

Pour en savoir plus : projet MTI

Découvrez l’interview de Jérôme Larghero