Espaces détente à l’AP-HP, une action majeure pour le bien-être des professionnels

Initié lors de la 1ère vague de la crise sanitaire, en 2020, par les équipes de l’hôpital Cochin – Port Royal AP-HP, le premier espace détente ouvrait ses portes aux professionnels de l’AP-HP dans le but de leur offrir un espace d’accueil et de répit afin de prendre soin de leur santé physique et mentale.

Un concept pérennisé et dupliqué au coeur de l’AP-HP

Devant le succès rencontré et grâce au soutien de la Fondation de l’AP-HP à hauteur de 5 millions d’euros, ces espaces détente sont pérennisés et progressivement déployés dans la plupart des établissements de l’AP-HP. 

Mi-2022, 26 lieux sont déjà en fonctionnement ou sur le point d’ouvrir et une dizaine de dossiers sont à l’étude par le Comité Espaces Détente spécialement créé au sein de la Fondation.

Grâce aux donateurs de la Fondation de l’AP-HP, nous contribuons au bien-être des professionnels de l’AP-HP. Il est primordial que nous prenions soin d’eux physiquement et moralement. Notre Comité est en lien direct avec les équipes de l’AP-HP afin de répondre aux besoins réels des soignants, tout en intégrant les contraintes spatiales et d’activité inhérentes à chaque établissement. Lors de nos visites sur place, les retours sont enthousiastes et certains sites sont déjà amenés à gérer des listes d’attente ! Merci à nos donateurs et mécènes sans qui rien de tout cela ne serait possible.Catherine Vialle, membre du Comité “Espaces détente” et administratrice de la Fondation de l’AP-HP, ancien membre du Haut Conseil à la Vie Associative (HCVA), administratrice  de la Fondation Caritas France.

Un Comité “Espaces détente” pour encadrer l’action de la Fondation

Le Comité “Espaces détente” de la Fondation de l’AP-HP est animé par Solange Guenez, chargée de programmes et composé de 3 membres du Conseil d’Administration de la Fondation : Pauline Maisani, directrice adjointe du GHU.AP-HP Sorbonne Université et directrice de la Pitié-Salpêtrière, Céline Le Bivic, psychologue clinicienne à l’hôpital Sainte-Périne et Catherine Vialle, ancien membre du Haut Conseil à la Vie Associative (HCVA). Il se réunit une fois par mois pour étudier les projets proposés par les établissements de l’AP-HP et suivre l’avancement des projets en cours.

Le Comité étudie avec soin chaque projet et s’assure notamment de leur conformité avec les objectifs poursuivis par la Fondation ainsi qu’avec les critères qui ont été fixés par son Conseil d’administration, à savoir : 

  • les lieux et activités doivent être ouverts à l’ensemble des personnels, et notamment être accessibles aux soignants.
  • ils doivent bénéficier au plus grand nombre sur le périmètre de l’établissement, avec des horaires adaptés à toutes les équipes, notamment pour les personnels de nuit, installés en dehors des services, et accessibles à tous.
  • les lieux, les équipements, les activités proposées doivent être liés à la détente et au bien-être.  
  • la présence d’un·e chef·fe de projet ou d’une équipe projet est nécessaire. Il/elle sera l’interlocuteur de la Fondation pour la présentation du projet, sa mise en œuvre, son suivi, sa mesure d’impact, le reporting.
  • un budget prévisionnel cohérent, détaillé, ne privilégiant pas les travaux au détriment des équipements et des activités de bien-être et de détente, est exigé.
  • un calendrier présentant la mise en œuvre du projet et ses étapes ainsi que le développement des activités de bien-être et de détente sur 2 voire 3 ans doit être communiqué.
  • des mesures d’impact quantitatives et qualitatives doivent être réalisées par l’établissement pour évaluer l’efficacité du projet.
  • des actions de communication doivent être organisées par l’établissement pour faire connaître et faire vivre dans la durée les lieux/les activités.
Visite du Cosy de Paul-Brousse
le 8 juillet 2022

Ainsi, seuls les projets répondant à l’ensemble de ces critères peuvent recevoir le soutien financier de la Fondation de l’AP-HP. Une fois les lieux ouverts, les membres du Comité Espaces détente se rendent sur place, à la rencontre des chefs de projet mais aussi des bénéficiaires, pour recueillir leurs impressions et leurs retours d’expérience.

Pour en savoir plus, découvrez deux articles dédiés sur notre site : 

https://fondationrechercheaphp.fr/repit-soignants/

https://fondationrechercheaphp.fr/bullecochin/

👉 Si en tant que particulier ou mécène vous souhaitez soutenir ces projets en faveur du bien-être des professionnels de l’AP-HP, vous pouvez entrer en contact avec Sophie Le Maire, Directrice du développement de la Fondation de l’AP-HP.